|

Wallonie

Appel à projets pour l'organisation d'événements de grande envergure - Décision du Gouvernement

Ce jeudi 20 mars, le Gouvernement a approuvé les décisions du jury concernant l'appel à projets pour l'organisation d'événements de grande envergure présentant un intérêt majeur et symbolique pour la Wallonie.

Treize projets ont été retenus et un montant de 449.170€ a été attribué pour assurer leur financement.

Pour consulter la liste des projets retenus :

http://gouvernement.wallonie.be/comm-morations-14-18-13-projets-retenus

Appel à projets Tourisme mémoriel

Voici les résultats de l’appel à projets Travaux de construction et/ou d’aménagement en équipement destinés à augmenter l’attrait touristique d’un lieu de mémoire lié à la Première Guerre mondiale

Liste  des projets retenus

Circuit Sambre Rouge : Budget : 219.972 €  Subvention : 197.975 €
Le projet est porté par les communes de Ham-sur-Heure - Nalinnes, Fontaine l’Evêque, Lobbes, Aiseau-Presles, par la Ville de Charleroi et par les Maisons du Tourisme du Val de Sambre et de la Botte du Hainaut. Il consiste en la mise en place d’un circuit de tourisme mémoriel qui couvrira toute la zone parcourue par l’armée française le long de la Sambre en 1914. Il est envisagé en collaboration avec la Ville de Maubeuge.
Le projet s’inscrit bien dans la philosophie de l’appel à projet en mettant en valeur de manière cohérente toute une zone de combat durant les débuts de la Grande Guerre.

Opérateur porteur du dossier et budget :
- Commune d’Aiseau-Presles : 40.000 € de budget dont 36.000 € de subvention ;
- Commune de Fontaine l’Evèque : 18.000 € de budget dont 16.200 € de subvention ;
- Commune de Lobbes : 33.000 € de budget dont 29.700 € de subvention ;
- Commune d’Ham-sur-Heure – Nalinnes : budget 17.500 € dont 15.750 € de subvention ;
- Maison du Tourisme de la Botte du Hainaut : 23.472 € de budget dont 21.125 € de subvention ;
- Maison du Tourisme du Val de Sambre : 44.000 € de budget dont 39.600 € de subvention ;
- Ville de Charleroi : 44.000 € de budget dont 39.600 € de subvention.

- Ville de Mons : Budget : 44.000 €  Subvention : 39.600 €
Aménagement d'un parking au cimetière anglais de Saint-Symphorien :

Le projet porté par la Ville de Mons consiste en l’aménagement d’un parking pour autocars et voitures ainsi que l’aménagement du carrefour à front de l’entrée du cimetière. Le cimetière de Saint-Symphorien est une nécropole où furent rassemblées les sépultures de tous les combattants morts dans la région, quelle que soit leur nationalité. Ce cimetière a obtenu 2 étoiles dans le Guide Michelin « Flandres, Artois, Ypres, Nord, Pas-de-Calais des champs de bataille ». La Ville de Mons est, par ailleurs, en train d’aménager un Centre d’Interprétation de l’Histoire Militaire dont le thème principal sera les batailles de Mons durant la Grande Guerre (bataille des Anges). Ce monument fût érigé après la Grande Guerre et détruit volontairement par les allemands lors de la seconde guerre mondiale. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet, en permettant une meilleure accessibilité à un fleuron patrimonial de la première guerre mondiale.
 
- Ville de Comines-Warneton : Budget : 7.400 €  Subvention : 6.600 €
Signalétique vers le centre d’interprétation :

Le projet est porté par la Ville de Comines-Warneton et consiste en la mise en place d’une signalétique directionnelle vers le nouveau centre d’interprétation Plugstreet situé à Ploegsteert.
Le projet Plugstreet a été soutenu par la Wallonie via un financement CRAC ainsi que des subventions FEDER. Il mettra en exergue les combats ayant eu lieu sur le territoire de la commune et permettra de faire découvrir à tous la réalité de la Grande Guerre, que ce soit du côté des soldats ou du côté des habitants. Il est noté que Comines est le seul territoire wallon ayant connu la guerre de position durant la Grande Guerre.
Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet en permettant de renforcer un projet de grande envergure dédié à la Première Guerre mondiale.


- Ville de Tournai : Budget : 40.000 €  Subvention : 36.000 €
Signalétique vers le centre d’interprétation :

Le projet est porté par la Ville de Tournai et consiste en la création d’un mémorial à vocation artistique contemporaine, en lieu avec la première guerre mondiale.
Il fera référence à la participation active des armées britanniques dans la résolution de la Première Guerre mondiale et matérialisera les attaches diverses de la Ville à la Grande-Bretagne.
Le mémorial sera placé dans un lieu emblématique et chargé d’histoire qui fut le théatre de combats entre les armées allemandes, françaises et britanniques.
Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet en permettant de renforcer un projet de grande envergure dédié à la Première Guerre mondiale.


- Ville de Liège : Budget : 25.000 €  Subvention : 22.500 €
Réfection du monument Lieutenant général Bertrand :

Le projet présenté par la Ville de Liège consiste en la réfection de la statue du général Bertrand situé Place Théodore Gobert à 4020 Liège. Le projet s’inscrit bien dans la philosophie de l’appel à projet en mettant en valeur un héros de la Grande Guerre.
En effet, ce général s’est couvert de gloire dans la défense de Liège et ensuite sur l’Yser.
Néanmoins, ce projet ne peut être retenu que si la réfection de la statue est agrémentée de la mise en valeur touristique du lieu (plaque explicitant les faits d’armes du général Bertrand). De cette façon, le projet s’inscrira parfaitement dans le tourisme de mémoire en augmentant l’attrait de la localité.

- Actions régionales pour la collectivité ASBL : Budget : 40.556 €  Subvention : 36.473 €
Aménagement d'un accès au fort de Barchon pour personnes à mobilité réduite :

Le projet présenté par l’A.S.B.L. « Actions régionales pour la Collectivité » consiste en l’aménagement d’un accès au fort de Barchon pour personnes à mobilité réduite au fort de Barchon. Ce fort était l'un des douze ouvrages de la ceinture fortifiée de Liège. Des œuvres du Général Brialmont, la forteresse a joué un rôle important autant pendant la Première que pendant la Seconde Guerre mondiale. Actuellement, en saison, du mois d'avril au mois de novembre, une visite mensuelle est organisée tous les deuxième dimanches du mois, par les guides de la commission historique du fort. Ceux-ci, tous bénévoles, ont réalisé un montage audiovisuel avec l'aide éclairée du professeur Balace qui retrace l'histoire du Fort et de sa résistance lors des deux guerres mondiales. Il est également agrémenté d'un musée. Dans les cadres des commémorations de la Grande Guerre les salles encore disponibles seront transformée en lieu d’exposition. La réalisation du projet permettra l’accès de ses salles aux PMR. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet en permettant à tous de découvrir touristiquement un lieu historique et son histoire. Il augmente aussi l’attrait touristique de la localité.

- Ville de Visé : Budget : 3.000 €  Subvention 2.700 €
Reconstruction d'un monument lié à la première guerre mondiale :

Le projet présenté par la Ville de Visé consiste à refaire à l’identique, le  monument dédié à Auguste Bouko et Jean-Pierre Thill, les deux gendarmes qui furent tués le 5 aout 1914 en faisant à un bataillon allemands avec leur trois confrère.
Ce monument fût érigé après la Grande Guerre et détruit volontairement par les allemands lors de la seconde guerre mondiale. Il ne subsiste, actuellement qu’une plaque à caractère provisoire. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet, en faisant mieux connaître un fait d’armes héroïque et en augmentant l’attrait touristique de la localité.

- Commune d’Habay : Budget : 2.038,85 €  Subvention : 1.835 €
Aménagement de la tombe des soldats français de Rulles :

Le projet porté par la commune de Habay consiste en la rénovation de la tombe de 7 soldats français qui reçoit un hommage particulier lors des pèlerinages annuels du 11 novembre. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet, en mettant en valeur un lieu de pèlerinage situé dans un des villages martyrs du sud de la province de Luxembourg.

- Syndicat d’Initiative d’Habay : Budget : 26.365,90 €  Subvention : 23.729 €
Aménagement d’un espace d’informations touristique à proximité du champ d’aviation de l’armée allemande :

Le projet porté par le Syndicat d’Initiative de Habay consiste en l’aménagement d’un espace d’informations touristiques à proximité des terrains qui servaient de champ d’aviation de l’armée allemande durant la Première guerre mondiale. Pratiquement, un espace en dur de 25 m2 sera aménagé et délimité par une palissade en bois. L’espace sera occupé par deux panneaux didactiques et une aire de repos.  Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet, en proposant un nouveau produit touristique lié fortement à la Première guerre.

- Commune d’Herbeumont : Budget : 42.530 €  Subvention : 38.277 €
Construction d’un abri du roi de 9 mètres sur 6 mètres sur la Grand Place afin d’y mettre en valeur la période 14-18 :

Le projet porté par la commune d’Herbeumont consiste en la construction d’un abri « Roi Albert » de 9 mètres sur 6 sur la place d’Herbeumont. Dans cet abri seront mis en valeur par des panneaux didactiques et photos les évènements qui se sont déroulés durant la période 14-18 dans la commune. Une décentralisation du bureau du Syndicat d’Initiative dans ce lieu est prévue afin qu’une personne ressource soit disponible sur place.
La Commune d’Herbeumont a particulièrement souffert de la guerre 14-18. En effet, 176 des 309 habitations du village ont été détruites par l’armée allemande.
Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet, en proposant la mise en valeur d’un village martyr de la Première guerre.


- Royal Syndicat d’Initiative de Hotton : Budget : 10.000 €  Subvention 9.000 €
Restauration et mise en valeur des monuments de la guerre 14-18 :

Le projet porté par le Royal Syndicat d’Initiative de Hotton consiste à la mise en valeur des divers monuments aux morts par le placement d’une signalétique spécifique reprenant un volet pédagogique et illustrant un circuit mémoriel au départ du Royal Syndicat d’Initiative. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projet, en proposant un nouveau circuit touristique lié fortement à la Première guerre. Est subventionné la conception et réalisation des pupitres

- Royal Syndicat d’Initiative de Dinant : Budget : 100.000 €  Subvention : 40.000 €
Installation d'une statue du Général de Gaulle près du pont du Général de Gaulle :

Le projet présenté par l’ASBL du Royal Syndicat d’Initiative de Dinant consiste à installer une statue du Général de Gaulle près du pont qui porte son nom. En effet, c’est le 15 août 1914, aux abords du pont, que le Général de Gaulle fut blessé.
Ce projet s’inscrit dans la philosophie de l’appel à projets, en mettant en valeur un des plus grands personnages de l’Histoire de France qui fut blessé lors de la Grande Guerre. Le projet contribuera à renforcer l’attrait touristique de la Ville de Dinant, surtout à l’égard des touristes français. Néanmoins, dans un souci de cohérence par rapport à l’appel à projets, il conviendrait que la statue du Général le représente tel qu’il était durant la 1ère Guerre mondiale.

- Ville de Dinant : Budget : 250.000 €  Subvention : 40.000 €
Construction d'un mémorial aux victimes du 23 août 1914 dans les jardins du CPAS :

Le projet présenté par la Ville de Dinant consiste en la construction d’un mémorial au lieu-dit « les Jardins du CPAS à Dinant », en mémoire des 674 victimes des massacres du 23 août 1914. Ce mémorial se présenterait comme un long tunnel d’acier Corten ouvert à ses deux extrémités, planté en biais dans le sol. Les noms des 674 victimes du massacre de Dinant seront découpés dans la paroi du tunnel. Ce nouveau monument remplacerait l’ancien monument dédié aux 674 victimes qui fut détruit par les Allemands, en 1940. Il constituerait un lieu de quiétude et de vie qui s’adresse à une génération qui n’a jamais connu la guerre. Ce projet s’inscrit dans la philosophie de l’appel à projets, augmentant l’attrait touristique de la localité en développant le tourisme de mémoire d’une ville martyr. La position du mémorial, sur les bords de la Meuse, devrait aussi contribuer à attirer l’attention des touristes.


- Office du Tourisme de Floreffe : Budget : 20.267,50 €  Subvention : 18.240 €
Placement d'une signalétique mémorielle sur le territoire de la commune :

Le projet présenté par l’Office du Tourisme de Floreffe consiste en l’implantation d’une signalétique mémorielle sur le territoire de la Commune de Floreffe. Cette signalétique vise à mettre en avant les victimes floreffoises de la Grande guerre. La pose de totems et barrières reprenant leur photo et un bref explicatif de leurs actions pour la patrie permettra de leur rendre hommage. La création d’un circuit touristique lié à la Grande Guerre s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projets. Par ailleurs, un QR code figurera sur les panneaux et un livret destiné aux promeneurs sera édité. Ce qui devrait contribuer à augmenter l’attrait touristique de la localité de Floreffe.


- Commune d’Yvoir : Budget : 1.282 €  Subvention : 1.154 €
Pose d'une pierre commémorative à côté du monument aux morts de Spontin :

Le projet présenté par la Commune d’Yvoir consiste en la pose d’une pierre commémorative à coté du monument aux morts de Spontin. Cette pierre raconterait aux générations futures la tragédie de Spontin : 133 maisons incendiées et 46 personnes tuées ou fusillées. Le placement d’une pierre commémorative contribuera à développer le tourisme de mémoire. Elle sera située entre la gare et le château de Spontin. Or, le village de Spontin mérite une attention toute particulière car c’est un village martyr de 1914.

- Commune de Walcourt : Budget : 51.485 €  Subvention : 40.000 €
Aménagement d'un espace touristique à proximité du cimetière militaire de Tarcienne :

Le projet de la Commune de Walcourt consiste en l’aménagement d’un espace comprenant 3 emplacements de parking (dont un PMR), 2 bancs, 5 panneaux d’interprétations, 2 panneaux d’indication du cimetière situés sur la N5, un aménagement au sol invitant les touristes à visiter le cimetière et de la végétation afin d’intégrer le tout dans l’espace. Le cimetière de Tarcienne accueille les corps des soldats français et allemands tombés, pendant la bataille de Charleroi. Cette importante nécropole en bordure de la nationale 5 souffre d’un manque de visibilité.
Ce projet d’aménagement d’un espace touristique s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projets. Il permettrait d’accroître l’attrait touristique du cimetière de Tarcienne.
- Commune de Fosses-la-Ville : Budget : 6.106 €  Subvention : 5.495 €
Placement d'une table panoramique et de panneaux didactiques et de signalisation pour la création d'un circuit de la mémoire :

Le projet présenté par la Commune de Fosses-la-Ville consiste à placer une table panoramique agrémentée d’un QR Code, au monument « Lieutenant Cotelle », face à la plaine de la Belle Motte pour expliquer la bataille de la Sambre, le 22 août 1914. De plus, un circuit composé de 7 panneaux de signalisations et d’informations avec QR Code serait installé dans le but de valoriser certains lieux de mémoire et faire découvrir le déroulement des événements d’août 1914. La création d’un circuit touristique lié à la Grande Guerre s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projets. De plus, ce circuit continuerait et finaliserait le parcours mémoriel existant sur le territoire de Sambreville et s’arrêtant à la nécropole de la Belle Motte.

- Fédération touristique de la Province de Namur : Budget : 25.000 €  Subvention : 22 500 €
Signalétique autour de la position fortifiée de Namur :

Le projet de la Fédération du Tourisme de la Province de Namur (FTPN) consiste en la réalisation et le placement de 17 panneaux d’information signalant les principaux sites de la position fortifiée de Namur. Il se décline en deux temps. D’une part, l’implantation de panneaux didactiques à l’endroit des 9 forts (Emines, Cognelée, Marchovelette, Maizeret, Andoy, Dave, Saint-Héribert, Malonne et Suarlée) et de la Citadelle de Namur. D’autre part, la création d’une « balade didactique » d’environ 10 kilomètres entre les forts de Marchovelette et d’Emines, signalant, à travers 7 panneaux, les traces significatives du conflit. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’appel à projets. Il apporte une dimension dynamique au tourisme mémoriel et augmente l’attrait de ces différentes localités namuroises.