|

Les combats d'août - octobre 1914

De l’ultimatum allemand du 2 août 1914 à la stabilisation du front sur l’Yser à la fin du mois d’octobre, retrouvez ici une description des moments les plus importants  de cette phase de la guerre de mouvement dans notre pays qui  a impliqué l’armée belge mais également des forces françaises et britanniques.

Les massacres de civils et les destructions des villes et villages martyrs sont évoqués dans la partie violence de guerre.


Photo du cimetière de Champion, Namur
Monument aux défenseurs de Namur (cimetière de Champion, Namur)
Photo du Cimetière français de la Belle-Motte (Aiseau-Presles)
Cimetière français de la Belle-Motte (Aiseau-Presles)

4057 victimes de la bataille de la Sambre reposent dans les  tombes individuelles et  les deux ossuaires de ce cimetière inauguré en 1923.
Nos cimetières militaires témoignent de l'internationalisation immédiate du conflit : parmi les croix de tradition chrétienne, on trouve des étoiles de David et des croissants musulmans. En effet, la France et la Grande-Bretagne mobilisèrent  leurs empires coloniaux et les dominions. Ainsi durant quatre ans, les champs de bataille virent se côtoyer des combattants issus du monde entier et relevant de traditions religieuses différentes. Aux côtés des Belges, des Français et des Britanniques, on trouve des Marocains, des Algériens, des Indiens, des Canadiens, des Australiens, des Néo-zélandais, etc. Tous payèrent un lourd tribut à cette guerre de "la civilisation contre la barbarie", à cette "der des der", à cette première guerre mondiale.

 

  • Agenda