Télécharger la brochure
|

Photo secondaire esthétique 3ème prix

Le tirailleur algérien
Marilou Hacourt
3ème prix dans la catégorie « Esthétique » enseignement secondaire
Institut Saints-Pierre-et-Paul, Florennes

Le zouave algérien se situant dans notre commune, cela nous semblait évident de cibler notre travail sur son histoire qui, par conséquent, est aussi la nôtre. De plus, nous ignorions que ce monument commémorait la guerre de 14-18. Nous pensions que celui-ci n’était qu’un symbole de la marche Sainte-Remfroid du village d’Oret, d’où notre intérêt pour son histoire.

Le monument représente un tirailleur algérien de la guerre 14-18 se dirigeant au combat. Il tient un drapeau de sa main gauche et son fusil de sa main droite. Le tout symbolisant l’assaut. Les pierres présentes sur le site symbolisent la souffrance du village.

Le monument se situe entre Oret et Biesme, dans la commune de Mettet dans la province de Namur où s’est déroulée la dernière contre-attaque lancée par les troupes françaises contre les Allemands avant de se replier vers la Marne. Cette bataille dite de « Wagnée » fut un des derniers épisodes de la bataille de Charleroi.

Dans la journée du 22 août 1914, le 2ème régiment de tirailleurs repousse les vagues ennemies dans la région de Charleroi mais l’adversaire réussit à s’infiltrer en direction de Biesme, menaçant de déborder sur Wagnée. Les obus ennemis faisaient des ravages dans les rangs et les soldats avaient sans cesse besoin de renfort. La 20ème division d’infanterie avançait sa 39ème brigade (25ème et 136ème régiments) vers l’ouest d’Oret et son 2ème régiment à l’est du village pour stopper l’infiltration ennemie. Le combat se fit à coups de baïonnettes et au corps à corps mais les renforts durent se retirer jusqu’aux Bruyères après avoir essuyé de lourdes pertes dans leurs rangs. La bataille des campagnes fit plus de 700 morts et 1200 blessés, laissant derrière elle des ruines incendiées.

Le tirailleur algérien est situé dans le village d’Oret, en direction de Biesme (rue de Biesme). Il rappelle qu’en août 1914, environ 1000 soldats allemands et français furent tués lors des attaques dans les campagnes de Wagnée, un hameau justement situé entre Oret et Biesme. Son emplacement stratégique à l’orée d’un bois, le long de la voie publique, fait de ce monument une curiosité touristique incontournable dans la région. De plus, l’arrangement naturel autour du tirailleur donne un rendu encore plus intéressant à l’endroit.

Le tirailleur algérien d’Oret est un édifice en chêne offert par la marche Sainte-Remfroid d’Oret pour rappeler à toute personne passant par ce lieu de mémoire les combats des 23 et 24 août 1914. Il n’a pas subi de modification depuis son érection.