Télécharger la brochure
|

8 janvier: les "14 points" de Woodrow Wilson

Les "14 points" est un programme proposé par le Président américain lors d’un discours prononcé devant le Congrès des Etats-Unis d’Amérique pour préparer la paix et le redressement de l’Europe après guerre.

L’engagement des Etats-Unis aux côtés des Alliés n’empêcha pas le président américain de poursuivre ses efforts en faveur de la « paix sans victoire », l’une de ses idées principales. Son célèbre discours du 8 janvier devant le Congrès fut chaleureusement accueilli aux Etats-Unis. Mais, écrit sans consultation préalable de ses homologues européens, il fut nettement moins bien accueilli en Europe, tant par les Alliés que par l’Allemagne.

Le plan du président Wilson comprenait un certain nombre de points importants comme la libre navigation en mer, la disparition des barrières économiques, la restitution de l’Alsace-Lorraine à la France, l’évacuation de la Belgique par les troupes allemandes, le droit à l’autodétermination des peuples et la création de la Société des Nations.

Or, en Europe, ce plan généreux ne plaisait à personne : la liberté de navigation sur les mers était inacceptable pour le Royaume-Uni dont la supériorité sur les mers était ainsi mise en cause, la restitution de l’Alsace-Lorraine était une injure pour l’Allemagne, et personne n’acceptait de perdre ses colonies à travers le principes d’autodétermination des peuples. Cependant, les faits militaires et la victoire alliée furent favorables à Wilson. Et certains points furent repris dans le Traité de Versailles du 28 juin 1919, notamment la création de la Société des Nations (qui, ironie du sort, ne fut pas ratifiée par le Sénat américain).