Télécharger la brochure
|

2 juillet 1915: bataille de l'île de Gotland

Cette bataille s'est tenue à l'Est de la Suède, pays neutre lors de ce conflit. Elle opposa une flotte de la marine impériale russe commandée par le contre-amiral Bakhirev et soutenue par un sous-marin britannique, à une escadre de la marine impériale allemande sous les ordres du Kommodore Karpf.

Le 2 juillet, alors que la marine impériale allemande était en train de mouiller un vaste champ de mines au large des îles Aäland, elle vit apparaître des cuirassés russes, ainsi que des destroyers légers.
Lorsque ceux-ci sont repérés, les opérations allemandes sont abandonnées et les navires font cap vers le Sud. Mais, le temps d'effectuer la manœuvre, les croiseurs russes sont déjà sur eux. Le croiseur allemand, l’Albatross, fut gravement endommagé, tandis que le croiseur-cuirassé, Roon, et les deux croiseurs légers allemands répliquent. Faisant cap vers le Sud, les deux flottes avancent parallèlement, lorsque von Karf est informé de la venue de deux autres croiseurs-cuirassés en renfort: le Prinz Heinrich et le Printz Adalbertq. Du côtés russe, deux renforts sont également programmés: le Rurik, assisté d’un destroyer.

La bataille prend alors une tournure très grave pour les Allemands. L'Albatross s'échoue sur un banc de sable au large de Gotland. Quant au Roon,  il est gravement endommagé, ce qui incite von Karf à rompre le combat et à mettre le cap au Sud-Est, vers Königsberg. Le Prinz Adalbert est à son tour pris à partie par le Britannique E9 et torpillé. Il finit par s'en sortir, mais fera l'objet d'une seconde attaque par l'E8, le 23 octobre, à laquelle il ne survivra pas.

Pour les Allemands, le verdict est sévère. L'Albatross sera remorqué pour être démoli en 1921, tandis que le Roon et le Prinz Adalbert sont bloqués pour de longs mois de réparations.