Télécharger la brochure
|

26-31 août 1914 : bataille de Tannenberg

Les premières semaines de la guerre sont favorables aux Russes qui envahissent la Prusse-Orientale. Il faut attendre le 20 août 1914 pour qu’une première contre-attaque allemande soit organisée. Mais elle repoussée et le commandant allemand von Prittwitz ordonne la retraite sur la Vistule. Le 23 août, il est remplacé par Hindenburg qui prend la tête de la 8e armée avec Ludendorff comme chef d’état-major. Mais son armée menace d’être prise en tenaille par l’armée russe de Rennenkampf à l’Est et celle de Samsonov à l’Ouest. Toutefois l’avancée russe a été trop rapide : les munitions et l’alimentation des troupes ne suivent pas. Et les deux armées n’arrivent pas à opérer leur jonction.

Hindenburg, quant à lui, reçoit des renforts le 26 août et feint la retraite pour concentrer ses forces contre l’armée de Samsonov et l’encercler. Cette armée en effet continue d’avancer vers le Nord, croyant poursuivre les Allemands et s’éloignant de l’armée de Rennenkampf, ce qui facilite la tâche d’encerclement des Allemands. L’armée de Samsonov est anéantie le 30 août. Et le général russe se suicide. La veille, Ludendorff entame l’assaut de l’armée de Rennenfampf qui s’écroule à son tour. Le 31 août, la victoire est totale : Hindenburg et Ludendorff accèdent au rang de véritables héros nationaux.