Télécharger la brochure
|

29 juillet 1899 : conférence internationale de la Paix et création d’une Cour permanente d’arbitrage de La Haye

La première conférence de La Haye est une conférence internationale pour la paix organisée à l’initiative du Tsar Nicolas II, en 1899, dans un contexte de montée des nationalismes et de course aux armements. Elle a pour objectif de "rechercher les moyens les plus efficaces d'assurer à tous les peuples les bienfaits d'une paix réelle et durable et de mettre avant tout un terme au développement progressif des armements actuels". La prévention des conflits est incarnée par la création d’un Cour permanente d’arbitrage. En revanche aucun accord n’est trouvé sur la limitation des armements. Cette première conférence fut complétée par celle de 1907, plus contraignante, pour les états signataires (dont la Belgique, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Russie, etc).

Notons d’emblée une contradiction : les deux conférences de La Haye pour la paix, en fait organisent la guerre, avec pragmatisme, même si c’est pour l’humaniser. En effet, ces conventions portent principalement sur la conduite des hostilités sur terre, sur mer et même dans les airs, puisqu’elles interdisent « de lancer des projectiles et des explosifs du haut des ballons ». Elles contiennent l’interdiction de certaines armes, la définition de la neutralité, le statut des prisonniers de guerre, les droits et obligations de l’occupant en cas d’occupation de guerre.

En fait, l’ambition est surtout de codifier, de mettre par écrit, le droit coutumier de la guerre et, par là, de faire avancer le Droit International conventionnel.